23/07/2020

13/11/2017

Please reload

Posts Récents

Résidences de recherche

January 29, 2018

1/4
Please reload

Article à l'affiche

Aujourd’hui, c’est quoi pour moi être chorégraphe ?

November 13, 2017

 

 

 

 

Écrire sur mon métier, sur la danse.

Une pensée en mouvement et du mouvement.

Un regard sur la place du corps aujourd’hui :

Celui des danseurs comme celui  de tous les autres.

Comment révéler le corps sensible et singulier de chacun ?

Comment donner l’occasion de le faire émerger, puis de se déployer ?

Et, par là, donner à voir la place qu’il occupe ici et maintenant ?

 

 

Je n'ai pas un corps, je suis mon corps!

Aujourd'hui, le corps  on le dompte, le soigne, le maltraite, l'ignore, l'utilise, l'asservit...

On en parle comme de ses lunettes ou de son manteau, comme si il était un complément de nous-même, un prolongement.

 De ma place, comment insuffler le sentiment de l’unicité de ce que nous sommes : corps, pensée, esprit, émotions et choix de vie…?

 

Être chorégraphe, c’est élaborer un projet avec  tout ce qui nous constitue.

Je l’appelle le corps sensible, une alchimie propre à chacun faite de forces et de faiblesses.

Notre identité dans ce qu’elle a de plus intime  fait  de nous un être unique et précieux !

Autant mettre en avant notre longue expérience dans le  champs du sensible pour être à l'initiative d'une approche novatrice: quel rapport avons-nous avec notre corps?

 

Le corps sensible de chacun faisant corps avec celui des autres : une idée du corps social qui part de la base…
Puis-je avoir une action concrète sur nos lieux de vie, sur notre quotidien et ce qui nous met en mouvement?

Ce quotidien, comment le débanaliser, lui redonner son sens?

Cohabiter sur nos lieux de vie, retrouver du souffle  pour soi et en commun, alors que le temps nous manque et que les autres... c'est compliqué!

 

Une démarche qui donne à vivre autant qu'elle donne à voir.

Je m'empare du quotidien, de ses dynamiques, de ses rites et gestuelles pour les déplacer et en faire danse. Et ce décalage rend visible les tensions absorbées, les rythmes insensés, les cloisonnements inutiles. Ainsi mis à jour, il devient possible de les transformer.

Mille gestes et actions peuvent être réinvestis et restitués poétiquement.

Chaque intervention chorégraphique peut donner une occasion de se retrouver et de partager un moment " hors cadre", ludique et où chacun s'accepte comme il accepte les autres. Un lâcher prise et une respiration qui s'ancrent dans le vécu!

 

Parfois encore être face aux autres, mais plus souvent encore être à leurs côtés.

En fin de compte, je souhaite devenir la partenaire à part entière de lieux de vie qui s'investissent dans une approche sensible du "vivre ensemble".

Cette pensée qui anime ma démarche,  la mettre en résonance avec ceux qui font et vivent le territoire.Créer des espaces dynamiques, riches de rencontres potentielles...

Réactiver des relations assoupies sur nos lieux de vie et dans notre quotidien...

Délier,défier la routine, défendre une approche artistique de la vie...

Danser, faire danser, partager la danse!

 

 

Please reload

Please reload

Archives